La toiture végétalisée, bonne ou mauvaise idée ?

Vous souhaitez faire installer un toit vert chez vous ? Seulement, vous ne connaissez pas vraiment le principe de ce type d’aménagement. En effet, l’éco toit peut proliférer des avantages, mais également quelques pièges. Ainsi la toiture végétalisée est-elle une bonne ou une mauvaise idée ?

En quoi consiste une toiture végétalisée ?

Une toiture végétalisée s’agit d’une installation de végétaux et de matériaux, sur le sommet d’une bâtisse. Grâce à un assortiment de plantes aptes à s’accroître en écosystème stable, la verdure a vocation à être indépendante. Les toits verts consistent à lutter contre les amas de chaleur dans les milieux urbains. En effet, le toit végétal propose un développement durable en promettant une isolation naturelle en ville. De cet égard, trois types d’éco toit peuvent être proposés. La végétalisation extensive, dont l’épaisseur du substrat est de 4 à 15 cm et les plantations se limitent dans les vivaces, les mousses ou les sédums. Par ailleurs, pour la végétalisation semi-intense, l’épaisseur du substrat est de 12 à 30 cm et le choix des plantations reste dans les gazons, petits arbustes et vivaces. Enfin, pour la toiture-jardin ou végétalisation intensive, l’épaisseur de substrat est au minimum 30 cm et le choix de plantation est formé par les arbres, les arbustes et les gazons.

Quels sont les avantages d’une toiture végétalisée ?

L’aménagement d’une toiture végétalisée peut générer de multiples avantages. En effet, elle régule les mouvements thermiques de l’air et produit de l’oxygène grâce à l’absorption de dioxyde de carbone. Elle peut également réduire l’émission de gaz à effet de serre. Par ailleurs, les toits verts peuvent procréer de la valeur ajoutée à un bâtiment. Elle augmente également la durée de vie du toit grâce au blocage du rayon UV. En revanche, faire installer une toiture végétalisée peut être une bonne idée, car elle peut générer une bonne qualité de vie et peut aussi augmenter le niveau d’insonorisation.

Quels sont les désavantages d’une toiture végétalisée ?

Malgré ses avantages, l’aménagement d’une toiture végétalisée peut également être une mauvaise idée. En effet, quelques inconvénients peuvent se produire. Le coût d’installation de la toiture peut demander beaucoup plus de budget par rapport à la toiture traditionnelle. En outre, l’entretien requiert également beaucoup d’effort et l’installation d’un accès sur le toit est indispensable pour pouvoir réaliser cette opération. Par ailleurs, si vous souhaitez souscrire, une assurance sur votre maison, une certification de la part d’un ingénieur ou d’un architecte peut être requise par l’assureur. Enfin, pour changer la membrane imperméable après 30 à 50 ans, il faut retirer toutes les plantations.

Quel type de sol choisir pour votre salon ?
3 astuces pour aménager un petit jardin