Quelles normes respecter pour disposer d’une maison bioclimatique ?

Ces dernières années, l’expression « maison bioclimatique » est revenue à la mode dans le milieu de la construction. En termes simples, l’architecture bioclimatique a pour but de concevoir une habitation composée de ressources naturelles, qui s’adapte au mieux à son environnement, assurant ainsi un confort optimal aux habitants en toute saison. Devenu incontournable dans les nouvelles réglementations, la maison bioclimatique n’échappe pas aux normes en vigueur. En effet, pour être plus performant, elle doit être conçue dans les règles de l’art.

Les normes applicables à une maison bioclimatique

Pour atteindre l’objectif de la RT 2012, plusieurs critères doivent être pris en compte. La construction doit en fait respecter ces grands principes : bien penser la ventilation, redistribuer la chaleur dans toutes les pièces, réaliser une isolation efficace, capter l’énergie du soleil et laisser entrer la lumière. L’architecture bioclimatique doit notamment respecter le plafond des 50 kWh/m² et utiliser les ressources climatiques en vue d’assurer un confort thermique maximal et de réaliser des économies d’énergie de chauffage. En plus de posséder des qualités esthétiques indéniables, faire construire une maison bioclimatique chez Maisons Clair Logis est un bon investissement à long terme.

Les caractéristiques d’une maison bioclimatique

Quand on parle de maison bioclimatique, ces mots viennent tout de suite à l’esprit : rentabilité, durabilité et efficacité. L’air filtré empêche la présence de pollen et de poussière, et il n’y a pas risque de pollution. Autrement dit, l’architecture bioclimatique offre un confort optimal : pour la qualité de l’air, pour l’isolation acoustique élevée et pour l’homogénéité des températures intérieures. Grâce au rayonnement solaire, une maison bioclimatique, construite de façon optimale, peut fournir tous les besoins nécessaires en chauffage. Pour un bâtiment efficace, la conception est notamment un aspect fondamental. Il doit se basé sur trois critères : les habitants, le climat et la maison.

Concevoir une maison bioclimatique dans le respect des normes

L’architecture d’une maison bioclimatique a un grand impact sur sa consommation d’énergie. C’est pour cela qu’il est fortement recommandé de contacter un professionnel pour concevoir un habitat bioclimatique compact. Il saura ce qu’il faut faire puisqu’il est déjà spécialisé dans ce domaine. Il existe de nombreuses solutions pour éviter l’utilisation d’une climatisation et créer une ventilation naturelle, outre l’installation de fenêtres. Par exemple, installer un puits provençal ou canadien. En outre, l’isolation reste l’un des points clés pour favoriser les économies d’énergie au quotidien. Mais encore, il faut savoir maîtriser les apports solaires. Tous ses critères visent à obtenir des bâtiments plus performants dans le respect des normes.

Pourquoi habiter à Aubervilliers ?
Avantages et inconvénients d’un système de chauffage au sol