Quels éco-matériaux peut proposer votre constructeur de maison ?

L’introduction de la règlementation RE2020 impacte la construction de bâtiment neufs pour atteindre les objectifs fixés, et réduire l’émission de gaz à effet de serre. Devenant progressivement stricte, cette directive permet d’ériger des édifices respectueux de l’environnement via la diminution de la consommation d’énergie, et l’intégration de matières premières renouvelables. Un constructeur de maison propose généralement des éco-matériaux durables de diverses natures respectant le cadre législatif régissant l’écoconstruction, et adaptés aux conditions du terrain.

Le béton écologique

Avant de lancer votre projet de construction, il vous faut un choix judicieux des matériaux à utiliser. Mais, quelles étapes pour construire sa maison ? Et quels matériaux choisir ? En savoir plus.

· Béton cellulaire

La thermopierre est un matériau solide composé de chaux, sable, d’eau et d’air capable d’emprisonner ce dernier sous la forme de petites bulles. En effet, cette caractéristique le rend idéal pour renforcer l’isolation d’une habitation tout en maintenant une excellente conductivité. De plus, ce béton est résistant à l’humidité et aux flammes, ce qui lui permet d’être utilisé sur l’ensemble de l’œuvre, mais le prix ou l’usure accélérée ne le placent pas automatiquement en tant qu’élément prioritaire pour un artisan.

· Chanvre

La plante de chanvre est massivement exploitée dans l’industrie pour ses propriétés physico-chimiques remarquables, et sa combinaison avec de la chaux résulte sur une pâte en mesure de remplacer le béton. Léger et isolant, ce mélange est compatible pour tous types de bâtiments en délivrant également un confort d’été optimal ainsi qu’une meilleure absorption acoustique.

Retour aux fondamentaux

· La pierre

Matériau ne subissant presque pas d’altérations, la pierre est automatiquement inscrite dans la démarche Haute Qualité Environnementale pour le revêtement intérieur et extérieur. En outre, sa durabilité pérennise naturellement la construction en rajoutant que l’extraction consomme également une faible quantité d’énergie. En revanche, le prix d’acquisition de la pierre demeure relativement élevé.

· Brique et terre crue

Fabriquée à partir de terre cuite, la brique façonnée avec les techniques modernes se présente désormais en tant que régulateur thermique performant. La conservation de la chaleur en hiver et la fraîcheur en été place alors la brique monomur comme un matériau de choix pour les constructions visant des allures traditionnelles. Alternativement, l’usage de terre crue limite aussi le bilan de carbone en plus d’être recyclable et non polluant.

Des matériaux naturels

· Laine

Recommandée dans les régions humides, la laine de mouton peut accumuler l’humidité avant de la libérer progressivement sans se dégrader. Fixée à un prix abordable, celle-ci est d’ailleurs renouvelable et recyclable mais elle reste susceptible d’attirer des mites en absence de traitement.

· Du bois et du papier

Les matériaux issus de la transformation de l’écorce d’un arbre comme le liège et l’ouate de cellulose contribuent à une bonne inertie thermique dès lors qu’ils sont placés dans les combles, murs et ossatures d’un logement en bois.

3 choses à faire pour mieux s’entendre avec ses voisins
Comment nettoyer les moquettes et tapis ?